06 14 71 13 61
camille@olerys.fr

Comment choisir son coach ? Les critères déterminants

Choisir son coach - Olerys

Coach, ce nouveau mot à la mode qui désigne … Tiens c’est vrai ça, qu’est-ce qu’il désigne en fait ? Avez-vous remarqué qu’en fonction de la personne avec qui vous parlez, la définition n’est pas la même ? Même les définitions sur Google varient d’un site à l’autre. C’est pourquoi je vous partage quelques critères importants pour choisir son coach.

Cet article ne va pas parler de coach sportif, coach de rangement, coach vocal, coach vestimentaire, … mais de toute la partie coaching, que l’on retrouve sous les termes de « coachs professionnel, personnel, de vie, de transition, en développement personnel et professionnel, … » [Même si, ce que je vais dire peut aussi bien s’adapter à tout professionnel que vous souhaitez engager].

La profession de coach n’est pas (encore) réglementée donc, en d’autres termes, aujourd’hui tout le monde peut se proclamer « coach ».

Et je m’en suis bien rendue compte lorsque j’ai commencé à faire de la publicité pour mon entreprise et à aller dans des réseaux d’entrepreneurs. J’avais l’impression de n’être entourée que de coachs. « Coach de ceci, coach de cela » bref des coachs à toutes les sauces !  

Lors de ces rencontres, les participants en avaient tellement assez de croiser des coachs que dès que je prononçais « Je suis coach professionnelle », les personnes à qui je m’adressais perdaient le contact [voire même des soupirs avec un roulement des yeux pour certains].

Personnellement, ces réactions m’ont impactée et touchée. J’appréhendais le moment où je devais me présenter et j’en suis même arrivée à prononcer mon métier avec « nonchalance » alors que c’est tout l’inverse de ce que je prône ! [C’est fou le pouvoir que les autres ont sur nous ! J’y reviendrai dans un prochain article].

Cette prise de conscience m’a été bénéfique puisque c’est à partir de là que j’ai pu me relever et me recentrer sur ce qui était important pour moi et pour mon objectif : « Rendre les gens heureux, qu’ils soient épanouis et qu’ils profitent de leur vie ». [Malgré cette petite voix dans ma tête : « Tu ne croyais quand même pas que ça allait être facile ? » Ce n’est pas un problème, j’aime les défis !]

Alors sachez qu’en tant que coach, nous sommes tous différents et nous avons tous quelque chose à apporter à nos clients. Nous avons nos qualités, nos méthodes, notre vision, nos expériences personnelles et professionnelles… Et nous avons aussi ce petit truc en plus des autres qui va vous correspondre.

Afin de vous aiguiller, voici, selon moi, les critères indispensables pour bien choisir son coach.

Type d’accompagnement

Il existe différentes techniques d’accompagnement, la première des choses est de choisir le professionnel qui vous correspond :

  • Un consultant va donner des conseils et des solutions
  • Un psychothérapeute va soigner des blessures liées au psychique
  • Un formateur va diffuser ses connaissances
  • Un Coach va faire émerger le potentiel de la personne et la rendre autonome dans ses choix et ses actions
  • Un mentor va aider la personne et lui transmettre son expertise

Contrairement à mes activités de consultante, dans le coaching je ne m’engage pas sur les résultats. Cependant, je m’engage à mettre toutes mes connaissances et compétences pour vous accompagner.

Un coach n’est pas là pour vous donner des conseils [en principe], ni vous influencer [surtout pas !]. Toutes les décisions qui découlent d’un coaching sont les vôtres et sont prises en conscience.

Je n’ai pas les réponses à vos questions. Cependant, je possède les outils et les techniques pour vous aider à les trouver.

Est-ce que c’est un peu plus clair pour vous ?

Pour en savoir plus sur ma pratique du coaching, >> cliquez ici.

La relation

Je fais partie des personnes qui pensent qu’il n’y a pas de vérité. Une parole peut être vraie pour un être mais en dissonance pour un autre. Nous sommes tous différents, nous avons nos besoins, nos motivations, nos personnalités, nos méthodes, etc. C’est pour cela que le coaching me convient parfaitement, je n’ai pas de solution, car la solution est en vous !

Par le biais d’un questionnement, je fais appel aussi bien à votre cerveau, qu’à votre ressenti et vos émotions [Pour éviter certains comportements où la tête dit oui mais le cœur ou le corps disent non… vous voyez de quoi je parle ?]. Le but est que vous découvriez votre mode de fonctionnement pour ensuite que vous trouviez votre solution [la vôtre, pas celle de votre voisin].

Tout ce cheminement n’est pas anodin et ne se fait pas en un claquement de doigts. Vous comprenez bien que nous ne pouvons pas changer des années d’apprentissages et de croyances en 1h. D’où l’importance d’être bien accompagné(e).

Pour que cette transformation opère, vous allez devoir vous livrer, vous ouvrir. Être honnête envers vous, mais aussi envers moi, partager une partie de vous, de vos envies, de vos peurs…

Donc à mes yeux, l’un des principaux critères pour choisir son coach est d’être en confiance. Être à l’aise, avoir un bon feeling, vous sentir en sécurité.

Vous pouvez être en face du « meilleur coach », surdiplômé, surqualifié, … Si vous ne vous sentez pas en confiance en sa compagnie, ce n’est pas la peine d’aller plus loin.

C’est pour cela que pour chaque nouvel accompagnement, je propose une séance de découverte de 30min, qui est gratuite. Elle nous permet de nous présenter mutuellement. D’échanger sur mon parcours, ma pratique et de me poser toutes les questions que vous souhaitez.

Les qualifications et engagements

Comme je vous le disais en début d’article, la profession de coach n’est pour le moment pas règlementée.

Lors de vos recherches, je vous conseille de prêter attention aux qualifications et méthodes de travail mises en place :

  • Une formation digne de ce nom, et non pas un tuto de 6h sur le net.
  • Un cadre précis établi au début du coaching, incluant :
    • Un contrat écrit et signé
    • L’objectif du coaching
    • Une durée d’accompagnement
  • Le respect d’un code de déontologie
  • Une supervision assidue
    • Assimilée à une formation continue, la supervision est un processus indispensable aux coachs tout au long de leur carrière.
    • Individuelle ou en groupe, elle permet au coach de remettre en question sa propre pratique et de la faire évoluer. Elle permet également d’assurer une continuité de la déontologie et de l’éthique du coaching professionnel.
    • [Je suis supervisée par Olga Chiappini, Coach Sénior – 19 ans d’expérience]
  • Des formations régulières
    • Mettre à jour sa pratique à l’aide de livres, d’ateliers, de formations pour apprendre de nouvelles approches, s’améliorer et s’adapter au mieux à ses interlocuteurs. Preuve d’une volonté d’amélioration dans la qualité de ses suivis.
    • [Inclus dans mon code de déontologie, je mets à jour ma pratique de façon continue.]
  • Un accompagnement personnel avec un thérapeute
    • Maintenir son équilibre mental et émotionnel, pour garantir une neutralité parfaite dans l’accompagnement de ses clients.
    • [Je fais un travail personnel régulier au seins d’un cabinet sur Salon de Provence]

Si ces informations ne sont pas précisées sur le site internet du professionnel, n’hésitez pas à prendre contact avec lui/elle et lui demander.

Si la relation de confiance, les qualifications et engagements sont au rendez-vous… Laissez-vous guider dans cette belle aventure.